Impact investing : je t’aime, moi non plus

Bonjour à tous,

Une fois n’est pas coutume, cette semaine parlons finance, et plus particulièrement impact investing. La bonne nouvelle, c’est que ce « marché » se structure et qu’il est en forte croissance, même s’il se cantonne à seulement 1% des actifs mondiaux. La mauvaise, c’est qu’il semble se limiter aux entrepreneurs issus des grandes écoles de commerce seulement ! Tant pis pour les femmes, les ingénieurs, les autodidactes, ou pire encore … les entrepreneurs issus des quartiers Politique de la Ville. Et même si le digital a permis de démocratiser l’entrepreneuriat, l’accès à l’investissement reste une chasse gardée.

A propos d’impact investing, voici ce que nous avons glané pour vous cette semaine :

Et comme il faut être accompagné avant de lever des financements, vous trouverez de nombreux appels à projets en cours. Y sont également indiqués les subventions des appels à projets innovation et innovation positive.

Spécial NovImpact :

  • Au-delà du Top10 des investisseurs à impact, n’oubliez pas de visualiser notre cartographie dynamique des financeurs à impact. Y sont notamment référencés des BA et VC, même s’ils n’y sont pas tous.
  • Sur la question de la mesure d’impact, le problème réside dans la non transversalité des analyses (on constate de la com des bonnes nouvelles et des effets directs selon les indicateurs de l’ODD ou du secteur correspondant), et son coût (pas moins de 30 K€). Au-delà du manque de standard étant donnée l’ampleur du spectre, nous sommes particulièrement sensibles au fait qu’un bon ROI assorti d’une com impacte valorisante est suffisant pour choisir un projet plutôt qu’un autre, et non la « puissance de l’impact social ». C’est pour cette raison que nous avons créé le Social Index, empreinte des impacts sur l’humain, totalement transversale quels que soit les bénéficiaires, ODD ou secteurs, afin de faciliter la sélection des projets, leur comparaison, et le pilotage des portefeuilles de projets. Le prototype excel est en cours de test… pour en savoir plus, contactez catherine@novimpact.org.

 

Enfin,

  • Si vous êtes une entreprise de taille conséquente, ne négligez pas les outils de finance solidaire labellisés par Finansol tels que l’épargne solidaire ou les FCP.
  • Pour les associations… on voit se développer les titres associatifs et obligations associatives : pensez-y.

Retrouvez toute la newsletter ici

Ensemble, veillons à financer l’impact porté par des entrepreneurs de tous milieux, parcours et genres 🙂

Catherine VON DAHLE

 



Laisser un commentaire

Articles similaires
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter