De l’empreinte par Matières à l’empreinte par Produits

Bien connaître la quantité de matières primaires mobilisées par une économie est un préalable à toute politique d’économie circulaire. Dans cette optique, l’empreinte matières est l’indicateur ad hoc. Elle est aujourd’hui calculée selon une méthodologie développée par Eurostat pour les Etats membres de l’UE. Cependant deux chercheurs français proposent une autre méthodologie qui prend plus en compte la structure du système productif du pays et offre une décomposition plus fine.

De l’empreinte par catégorie de MATIERE à l’empreinte par catégorie de PRODUITS :
  • Selon les calculs, l’empreinte matières de la France en 2013 s’élevait à 898 Mt toutes matières confondues, soit 13,7 tonnes par habitant. Ceci n’est pas très éloigné du total par habitant (13,3 tonnes) obtenu via la méthodologie Eurostat.
  • Mais la nouvelle méthodologie donne la possibilité de décomposer l’empreinte matières selon les produits de la demande finale auxquels elle se rapporte. Ainsi, d’après les auteurs, l’empreinte est largement dominée par les minéraux non métalliques (378 Mt, soit 42% du total) suivis par la biomasse (244 Mt, soit 25%) et les combustibles fossiles (208 Mt, 23%), les métaux représentant quant à eux 10% du total avec 88 Mt. On apprend ainsi que le produit dont l’empreinte matières est la plus importante est la construction (27% de l’empreinte totale) du fait essentiellement de l’utilisation de sables et graviers. Viennent ensuite les produits agricoles et agro-alimentaires à hauteur de 25% (céréales et cultures fourragères). Les produits manufacturés à base de combustibles fossiles ou de métaux représentent 17% du total. Les services marchands comptent pour près de 20% avec une structure par matière variable selon les services (forte utilisation de biomasse dans l’hébergement et la restauration, de combustibles fossiles dans les transports…). Enfin, l’empreinte des services non marchands représente 7%.

Lire l’article de Pollutec…



Laisser un commentaire

Articles similaires
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter