Le Secteur de l’Economie Sociale et Solidaire en pleine mutation et transformation

Le Secteur de l’Economie Sociale et Solidaire en pleine mutation et transformation

Les associations, OBNL, collectivités et entreprises de l’économie sociale et solidaire sont en pleine croissance et mutation.

Ces évolutions viennent suite à la manifestation d’un besoin de réduire considérablement le fossé séparant le secteur marchand et le secteur non marchand avec la nécessité majeure pour le secteur de l’ESS de garder ses valeurs lors de ces transformations.  

Ces Transformations amènent l’ESS à se développer autour d’une économie circulaire « plus responsable » et permettent de répondre à plusieurs critères :

  1. Le respect de l’environnement.
  2. L’Innovation sociale et sociétale.
  3. Le Développement de projets à forte valeur ajoutée pour les territoires sur lesquels sont mobilisées ces structures.
  4. Les critères de performance attendus par les financeurs (publics et privés).
  5. Le Maintien, voire même l’amélioration de la qualité des services rendus auprès des usagers.
  6. La Sécurisation des structures dans leurs maquettes financières.

Soucieux de répondre à l’ensemble de ses critères, nous avons porté une étude sur de longues années, accompagné et construit des outils (pédagogiques et digitaux) qui permettent de répondre à ses objectifs dont l’enjeu sera dans les prochaines années de préserver, maintenir et développer les services sur les territoires, d’accompagner et d’outiller les acteurs et les salariés dans leur développement.

La transformation numérique va être un levier clé de ces mutations mais aussi de la professionnalisation de « l’ensemble des acteurs ».

Vers une digitalisation plus responsable et collective, tout en accompagnant les équipes et en préservant les valeurs communes !  

Le premier axe environnemental et social va s’orienter vers le pilotage d’une démarche digitalisée en appui d’un accompagnement à la transformation numérique qui permet, d’intégrer totalement les organisations et d’accompagner les équipes en mode projet, avec en toile de fond, le pilotage des 6 critères cités plus haut. 

La transformation numérique permet de répondre au critère du respect de l’environnement, elle contribue au déploiement d’une économie circulaire plus responsable et réduit les déchets, ainsi que les émissions de gaz à effet de serre (zéro papier, diminution des déplacements, compression des espaces de stockage, télétravail,…).

L’innovation sociale et sociétale ainsi que le développement des projets sur les territoires nécessitent un accompagnement et une professionnalisation des acteurs !

Professionnaliser le secteur est aujourd’hui un enjeu important pour sa pérennisation et là encore le digital va être au centre de ses objectifs.

L’outillage numérique ainsi que la digitalisation de la formation en complément d’un accompagnement personnalisé vers chaque acteur va permettre, d’aider les structures à intégrer la démarche, tout en respectant leur autonomie et leur implication personnelle dans les enjeux attendus.

Les générations Y et Z, consommateurs d’innovations, changent également les modalités managériales, que ce soit au niveau des outils digitaux mais aussi de la pédagogie à adapter à leurs profils.

Pour autant, les équipes ont besoin d’accompagnement sur mesure pour les aider à la professionnalisation mais aussi à la levée des freins dans ces changements.

« Innovons tous ensemble pour une nouvelle organisation en mode projet !’ 

En complément à la mise en place de systèmes d’information adaptés à l’organisation des RH et des projets, les plateformes de formation en ligne vont devenir rapidement un moyen incontournable pour répondre à l’ensemble des enjeux.

Former, initier, soutenir vont être nécessaires, mais exigeront également un accompagnement « sur mesure » pour aider à la professionnalisation avec une orientation très concrète pour l’apprenant en lien avec son quotidien.

Plus d’ouvertures à la professionnalisation des acteurs : une stratégie qui peut être plus gagnante car elle permet de généraliser l’accès à la formation à un plus grand nombre de collaborateurs et ainsi d’aller plus vite dans la transformation et répondre aux besoins.

Une économie d’échelle significative : La transformation vers un pilotage des organisations en mode projet nécessite une culture de l’investissement sur un long terme qui vous permettra d’atteindre une économie d’échelle très importante :

    • une professionnalisation des acteurs 
    • une intégration d’outils digitaux
    • une amélioration de la qualité du service 
    • une économie d’échelle
    • une économie du temps
    • une réduction des coûts 
    • un développement de projets innovants
    • une amélioration de la performance 
    • une augmentation des produits et subventions
    • une amélioration des organisations 
    • une sécurisation financière

Bienvenue dans cette démarche innovante

« Tous ensemble unis vers une organisation en mode projet et vers la professionnalisation des équipes « 



Laisser un commentaire

Articles similaires
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter