L’agriculture innovante et durable se développe

Bonjour à tous,

Aujourd’hui parlons agriculture environnementale et sociale, qui n’est plus le simple fait de quelques hectares cultivés par des militants endurcis. Cette agriculture est :

  • sociale, d’abord parce qu’elle nourrit, et que des techniques et produits (bios) incroyables nous font rêver d’une production importante et saine adaptée aux pays du Sud. Sociale aussi, parce qu’elle créé des emplois, non délocalisables, et profite du travail de la terre pour faciliter l’insertion. Bravo à ce titre aux Jardins de Cocagne, aux AMAP, ou Vitamine T pour ne citer qu’eux, ou encore à Terre et Humanisme pour son aide à la conversion et l’installation de nouveaux agriculteurs en bio. Sociale encore, quand elle constitue un incroyable support d’éducation, de loisirs et de bien-être, même en entreprise.
  • environnementale, quand elle prône la biodiversité et la culture biologique. La permaculture y reprend notamment toute sa place, les circuits courts limitent les transports et l’émission de CO2 qui va avec.  Et dans l’économie circulaire, le compost utilise nos déchets et se déploie utilement, ou accole la méthanisation  à l’élevage afin de chauffer et produire de l’électricité verte..

Le saviez-vous : le miel produit sur les toits urbains serait moins pollué que celui des champs ! Et aussi : ce qui coûte le plus cher dans le lait… c’est l’essence !

  • économique, parce qu’elle limite les intermédiaires (en circuit court), et ramène la répartition des marges à un juste prix pour le consommateur et pour l’agriculteur (principes du commerce équitable). Rappelons que l’agriculture supporte un taux élevé de faillites et de suicides, en grande partie en raison du modèle économique qui réduit les producteurs à l’état de  smicards surendettés.
  • urbaine, car elle s’attaque désormais aux villes : l’autonomie alimentaire n’est pas pour demain :), mais quand même. D’ailleurs, de nombreux modes de production « en hauteur » limitent la surface au sol, ressource bientôt rare en agriculture..
  • innovante : quand elle ouvre par exemple de nouvelles voies vers des proteines végétales pour tous (insectes, micro-algues, etc), ou qu’elle propose des composants bios offrant des solutions en zones arides.

 

Cette semaine, découvrez :

  • Opotager, co-crée et anime des potagers coopératifs tous publics et entreprises en zones urbaines
  • LaCitrouille, et ses potagers urbains « prêts à poser »
  • WWOOF, transmet les savoir-faire agricoles bios, en vous emmenant faire un brin de tourisme vert
  • Culture et Compagnies installe des maraichers au sein d’espaces entreprises en zones péri-urbaines
  • Rappelez-vous de Reverdir (rétenteur d’eau biosourcé), Pépins production (pépinière de quartier), ou Aura (aquaponie dans les bureaux).

 

Et aussi dans l’écosystème et l’actu cette semaine :

 

Ensemble, soutenons une agriculture durable et solidaire !! 🙂

 

Pour accéder a la Newsletter complète, c’est par ici !

 

 



Laisser un commentaire

Articles similaires
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter