​Economie, Territoire et autonomisation des actions RSE – Oser le changement systémique.

Elle est a une vingtaine d’années, brillante; elle vient de démarrer sa carrière dans une « grosse boite », en quelques mots on perçoit sa maturité, et – propre aux défis de sa génération- un esprit très critique face au monde qui l’entoure, dans les moindres détails : « je suis choquée du gaspillage!!! Parfois ça me fait mal de voir tout ces moyens mal utilisés« .

Il dirige une petite entreprise, avec 10 employés en CDI, il s’est battu pour y arriver, mais l’angoisse des contrats qui ne rentrent pas à certaines périodes, c’est son combat quotidien.

 

Il y a quelques jours, j’ai participé à un échange « écolo au boulot » sur l’invitation de l’association Low Carbon, toutes les personnes présentes ont fait part d’une volonté forte d’engagement- sur différents sujets- mais s’entendaient tout aussi fort, les difficultés de communication et le manque d’ouverture aux initiatives.

Au quotidien, à la maison, on est responsable, on est capable de mieux consommer, optimiser nos conditions matérielles – pourquoi ne pas être aussi acteurs de nos impacts au travail?

Du consommateur au consom’acteur — Du donateur au don’acteur — Du collaborateur au collabor’acteur – Le/a salarié.e est un.e citoyen.ne comme un.e autre.

Il y a presque deux ans, j’étais manager dans une « grosse boite » après avoir été « Chief Operating Officer » dans une « petite boite » – j’étais – et suis toujours – une citoyenne engagée et une maman soucieuse du monde d’après. L’idée de Tontine RSE s’est construite sur plusieurs constats, pour une de réconciliation :

  • Seuls 15% des salarié.e.s sont impliqué.e.s dans les démarches RSE (source = Ipsos 2018).
  • Une majorité de PME et TPE, ainsi que les freelances/ auto-entrepreneurs, n’ont pas démarches RSE .
  • La baisse des donations au monde associatif depuis 10 ans, met en danger cette première ligne de notre équilibre sociétal.
  • Besoin du ré-ancrage des sociétés dans la société (un changement systémique sans pour autant faire « tabula rasa »).
  • Le salarié est un citoyen comme un autre, la perte de sens est liée à la séparation entre l’individu social et l’individu au travail.
  • La nécessité d’empowerment face à une RSE très « top-down » et impliquant quasi exclusivement les cadres.
  • Enfin et ce qui est la clé, le gaspillage : un capital important de l’argent des entreprises est perdu dans des problèmes de gestion quotidienne, les différents postes d’économie sont souvent des points de frictions en management et n’amène pas de valeur ajoutée à l’entreprise. Pourquoi ne pas mieux utiliser cet argent, et pour l’entreprise, et pour palier au manque de moyens pour les assos de son territoire?

Tontine, est un terme d’origine italienne, aujourd’hui beaucoup utilisé en pure finance en occident, lorsqu’en Afrique et en Asie, il est avant tout synonyme de solidarité. Ce terme désigne la mise en commun de biens mais surtout d’efforts / de travail pour le bien commun Mon souhait avec cette initiative est de redonner à ce terme son sens de travail pour le bien commun, sa force de vecteur de lien humain – d’en faire un verbe d’action créateur de valeur, de valeurs partagées, d’un cercle vertueux où chacun trouverait sa place et sa légitimité d’agir pour la société qui nous porte : salarié.e.s, citoyen.ne.s et entreprises, composées de ces personnes.

Qu’est ce que c’est concrètement? Tontine RSE est à la fois un outil de management permettant de donner du sens aux économies quotidiennes et un réseau solidaire du monde associatif.

Avec Tontine RSE, les économies faites au sein de l’entreprise prennent un sens et une valeur. Investies dans des projets associatifs, elles apportent plus d’équilibre à notre société.

Un exemple? J’économise sur des leviers de dépenses identifiés en équipe , note de frais, transports, impressions, veille sur les marges….. disons, 600 euros sur un mois :

300 euros reviennent à ma boite, mon équipe (pour financer de la productivité, un atelier QVT, une formation souhaitée par l’équipe….vous décidez ensemble) et 300 euros à une association de votre choix (une petite asso de quartier dans laquelle un des salarié.e.s est impliqué depuis des années, une qui soutient une cause chère à votre cœur). Je tontine, Tu tontines, Nous tontinons – Tontinez!

Les bénéfices de Tontine RSE sont multiples grâce à son système de valeurs partagées = bénéfices financiers, bénéfices opérationnels, bénéfices managériaux, bénéfices de communication interne & externe et bénéfice sociétal.

économie : du grec ancien oïkonomia, gestion de la maison, constitué de oikos, maison, et nomos, gérer, administrer.

Basique- Simple- Ouvert- Accessible – Cet outil est le vôtre.

www.tontine-rse.com



Laisser un commentaire

Articles similaires
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter